REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

logo

etxelagun

DERNIÈRES NOUVELLES.

Le prisonnier politique basque Iñaki Reta rapproché

ETXERAT (02-10-2019). Le prisonnier politique basque Iñaki Reta Frutos a été rapproché à la prison de Mont-de-Marsan. Ce prisonnier d’Elorrio se trouvait à Fresnes (850 km).

La prisonnière politique basque Marixol Iparragirre transférée

ETXERAT (01-X-2019). La prisonnière politique basque Marixol Iparragirre a été transférée de la prison de Soto del Real à celle de Brieva (323 km. Avila). STOP Dispersion!

Le déporté politique basque Alfonso Etxegarai de retour en Euskal Herria

ETXERAT (30-09-2019). Après 41 ans loin de chez lui dont 33 en déportation, le déporté politique de Plentzia Alfonso Etxegarai est rentré en Euskal Herria. Bienvenue Alfonso!

Nous revendiquons l’urgence d’en finir avec la condamnation des proches de prisonnier.e.s politiques basques

Etxerat

ETXERAT (29-09-2019). Au nom de la confiance que nous plaçons dans la société basque, l’association Etxerat l’appelle une fois encore à prendre part aux mobilisations réalisées dans l’objectif d’en finir une fois pour toutes avec la souffrance engendrée par la politique pénitentiaire actuelle.

Aujourd’hui, nous interpellons les autorités espagnoles. Il y a une souffrance qui reste latente, celle que subissent les parents et ami.e.s de prisonnier.e.s politiques basques.

On nous condamne à subir la dispersion. Leur politique pénitentiaire est une condamnation pour tout l’entourage, et il est urgent d’en finir avec cette souffrance.

Le fait que des centaines de parents, des milliers de proches, continuent de subir cette condamnation est injustifiable.

Nous revendiquons l’urgence d’en finir une fois pour toutes avec la condamnation infligée aux proches.

Nous recevons des témoignages chaque semaine. En voici quelques-uns, la parole aux familles :

Txemin (Galdakao):

(...) Ils ont condamné mon fils sans procès. Ils l’ont condamné à ne pas pouvoir rendre visite à son oncle qui est prisonnier à Puerto de Santa María. S’il est difficile pour n’importe qui de parcourir 900 km aller et 900 km retour, ça l’est encore plus pour les personnes âgées, les enfants, les personnes malades. Tout serait différent s’il se trouvait au Pays Basque (...)

Jone (Galdakao):

(...) Semaine après semaine, depuis plus de 30 ans déjà, nous mettons notre vie en jeu pour pouvoir voir nos proches prisonniers. Trop d’années de souffrance, trop de kilomètres, trop de risques sur la route et rien n’a changé. Nous avons été condamné.e.s sans avoir été jugé.e.s et notre délit est de faire partie de leurs familles et de les aimer.

Amaiur (Bilbo):

(...) Pourquoi suis-je obligée de sacrifier mes matchs de foot, les fêtes d’anniversaire de mes ami.e.s, de rater des cours à l’ikastola? J’ai 16 ans et je ne connais que ça depuis que je suis bébé. C’est la réalité que nous devons vivre et qui continuent de subir de nombreux enfants, s’ils veulent pouvoir voir leurs parents prisonniers. Nous ne voulons pas renoncer à notre enfance (...)

Rafa (Laudio):

(...) Ils ont obligé mon frère à parcourir des centaines de kilomètres s’il voulait voir son amie prisonnière. La condamnation qui a été imposée à mon frère a été de perdre la vie sur la route. Mon frère et les 15 autres victimes mortelles de la dispersion ont le droit d’être reconnus, ils ont le droit à la mémoire. Il est urgent d’en finir avec la politique de dispersion (...)

L’éloignement et la dispersion ont provoqué, entre autres dures conséquences, pendant plus de 30 ans, près de 1.000 blessés à différents degrés dans des accidents (13 personnes affectées depuis le début cette année); 16 victimes mortelles.

Nous revendiquons la mémoire et la reconnaissance de ces 16 victimes pour avancer vers la résolution du conflit et le vivre-ensemble. Pour garantir que cela ne se reproduise jamais. Et nous annonçons dans ce contexte un acte national de reconnaissance des victimes de la dispersion le 23 novembre prochain à Gernika.

Nous les voulons vivant.e.s et à la maison !

Le premier prix de la nouvelle promotion de Kinkea a été attribué au numéro 4.559

ETXERAT (21-09-2019). Le tirage au sort correspondant à la promotion d’automne de Kinkea a été réalisé le 21 septembre. Le 1er prix, une somme de 20.000 €, a été attribué au n°4.559. Ce bulletin a été vendu, contre l’achat d’une reproduction de l’œuvre « Izengabea » de l’artiste Marian Aranburu, à Lezo.

Le tirage au sort a ensuite attribué les 138 autres prix : trois prix de 5.000 €, 15 prix de 1.000 €, 20 prix de 500 € et 100 prix de 100 €.

Les numéros primés ont été publiés dans les journaux « Berria » et Gara ». De plus, toute l’information liée à ce tirage au sort peut être consultée sur le site http://kinkea.eus/ Les détenteurs de ces billets ont 60 jours pour se présenter dans n’importe lequel des sièges d’Etxerat.

Vous pouvez consulter la liste des numéros gagnants en suivant ce lien : http://kinkea.eus/es/sariak

Etxerat

 

 

 Cookies Politika  Pribatutasun Politika

 

ARABA
Gasteiz
Kutxa kalea 7
Tel. 945 123 238
C.P. 01012   Gasteiz
BIZKAIA
Bilbo
Sarrikoalde, 3 behea
Tel. 690 622 598
C.P. 48015   Bilbo 
GIPUZKOA
Hernani
Kale Nagusia 1, Erdia
Tel: 943 335 900
C.P. 20120  Hernani 
NAFARROA
Iruñea
Nabarreria kalea 15 2º Ezk
Tel: 948 227 054
C.P. 31001  Iruña 
Asistencia Familiares y Amigos
Estado Español
943 335 900
Estado Francés
943 333 061
Coordinación
943 335 044 
Casino sites http://gbetting.co.uk/casino with welcome bonuses.