REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

logo

etxelagun

DERNIÈRES NOUVELLES.

Le prisonnier politique basque Jon Etxeberria transféré à la prison de Soto del Real

ETXERAT. Le prisonnier politique basque Jon Etxeberria, qui se trouvait à la prison d’Uzerche (État français), a été remis hier en fin de peine aux autorités espagnoles, en vertu de deux mandats d’arrêt européens. Hier, après avoir comparu devant un juge de l’Audience nationale espagnole, il a été amené à la prison de Soto del Real.

Après être passés par Réau, Fleury-Mérogis et Fresnes, les familles et amis de prisonniers, d'exilés et de déportés politiques basques seront à Paris demain

bigarren eguna.jpg

ETXERAT. La marche des prisons de l’État français, organisée par Bagoaz, Sare et Etxerat, est arrivée en région parisienne après avoir parcouru les quatre coins du territoire durant ces trois dernières semaines. Hier, les Artisans de la Paix ont pris le relais à Réau-Sud-Francilien pour aborder les trois dernières étapes.

La marche a connu hier un moment décisif, quand une délégation formée de trois parlementaires français a rencontré des représentants du Collectif des Prisonniers Politiques Basques (CPPB) à la prison de Réau. À partir de 8h30 du matin, le député Vincent Bru, le sénateur Max Brisson et l’eurodéputé José Bové se sont réunis avec les porte-parole du CPPB Marixol Iparragirre et Mikel Albisu, après avoir été reçus par le directeur de la prison.

Après la réunion, ces parlementaires français ont transmis deux messages : la détermination du CPPB à continuer à faire des pas importants dans le chemin de la paix et ses remerciements et encouragements à toutes les personnes qui participent à la marche.

Après un démarrage le 16 novembre dernier à Mont-de-Marsan, dans l’objectif de faire connaître la situation des prisonniers basques ainsi que les difficultés que rencontrent leurs familles et amis pour maintenir un lien affectif avec eux, la marche aura parcouru un total de 20 prisons et 8 grandes villes françaises. L’objectif de cette initiative est d’obtenir le rapprochement au Pays Basque des prisonniers éloignés et dispersés dans les prisons de l’État français, la libération des prisonniers atteints de maladies graves et l’application des libérations conditionnelles.

Le 27 novembre, la marche est arrivée à Poitiers. Jean-Michel Clément, député de LREM (le parti de Macron), a également signé le manifeste qui appelle à participer à la mobilisation de demain à Paris. Le lendemain, la délégation s’est réunie avec des représentants de la mairie de Châteauroux ainsi qu’avec un député d’En Marche et les représentants de deux autres députés de l’Assemblée nationale française. Après s’être rendue aux prisons de Saint-Maur et de l’île de Ré, la marche a poursuivi son travail les 1 et 2 décembre dans la ville de Rennes.

Après l’étape d’Alençon, la délégation est arrivée à Lille. Ensuite mercredi dernier elle s’est réunie avec le directeur de la prison de Clairvaux.

Dans tous ces endroits, la délégation a pu avoir de nombreux contacts très enrichissants, aussi bien avec les différents acteurs politiques et sociaux qu’avec les médias locaux.

La marche est actuellement en chemin vers la prison de Fresnes. Elle sera reçue demain à la Gare Montparnasse à midi comme préalable à la manifestation «Orain presoak» (Maintenant les prisonniers). Nous, les familles de prisonniers, exilés et de déportés politiques basques participerons à cette manifestation.

b744b588-d1f2-4c60-a7ba-dfae9edebcc8 1.jpg

La liste publique des prisonniers politiques basques gravement malades compte un nouveau cas

JAIKI HADI. Le Collectif Jaiki Hadi, qui regroupe des professionnels du domaine médical, a donné une conférence de presse à Bilbao pour exprimer sa vive préoccupation quant à la situation des prisonniers gravement malades, et particulièrement en ce qui concerne le traitement actuellement appliqué à Ibon Iparragirre. Le Collectif a également annoncé que la liste publique des prisonniers gravement malades comptait désormais un nouveau cas avec l’entrée de Mikel Otegi.

Nous rappelons que Mikel Otegi a subi à la fin du mois d’octobre un infarctus de degré moyen à la prison d’Ocaña II, à 520 km de chez lui. Après une opération à l’hôpital Virgen de la Salud de Toledo, lors de laquelle lui avait été installé un stent et prescrit un traitement assez strict, il avait été ramené à la prison en moins de 48 heures.

Ce nouveau cas porte à 14 le nombre des prisonniers gravement malades qui figurent dans la liste publique, tandis que 8 autres souhaitent garder l’anonymat. 22 cas en tout de prisonniers gravement malades dans les prisons espagnoles et françaises, dont le cas extrême d’Ibon Iparragirre.

Avec la récente déclaration institutionnelle et syndicale en Navarre pour la libération des prisonniers gravement malades, c’est la quasi-totalité de l’arc politique, institutionnel et syndical d’Euskal Herria qui exige la remise en liberté immédiate de ces prisonniers en raison de la gravité de leur situation. À leur côté, nous exigeons la libération d’Ibon Iparragirre et des autres prisonniers atteints de maladies graves.

Nous les voulons vivants et à la maison ! 

 

Etxerat

 

Le prisonnier politique basque Peio Eskisabel libéré

ETXERAT. Le prisonnier politique basque Peio Eskisabel libéré le 2 décembre après 12 ans de prison dans l’État français (ces dernières années à Uzerche) et une remise aux autorités espagnoles à la frontière de la Junquera. #UnDeMoins #Bienvenue !

Etxerat

« ORAIN PRESOAK – Maintenant les prisonniers » : Etxerat appelle la société basque à participer à la manifestation du 9 décembre à Paris

Etxerat

ETXERAT. L’association Etxerat lance un appel à la société basque à participer à la manifestation organisée par les Artisans de la Paix le 9 décembre pochain à Paris.

Cette mobilisation aura lieu sous un slogan clair et concret : « Nous voulons tou.te.s la paix. Maintenant les prisonnier.e.s ». Ce n’est pas une simple mobilisation de plus, car, comme nous le répétons à chaque fois que nous le pouvons, l’activation sociale, l’activation populaire sont indispensables pour obtenir le rapprochement des prisonniers et la fin des mesures d’exception. Dans ce sens, la mobilisation de Paris est une initiative unie aux autres actions menées dans la recherche d’une résolution et d’une paix définitives et qui peut peser sur la politique pénitentiaire de l’État français.

L’impulsion et le soutien de la société basque en faveur des prisonniers sont absolument nécessaires, et les décisions qui peuvent être prises à Paris, de même que l’effet que peut produire la manifestation du 9 décembre, devraient également avoir des repercussions à Madrid. Nous soulignons donc l’importance de cette manifestation, que nous considérons comme un pas décisif et majeur sur le chemin de la paix et de la résolution du conflit.

Entretemps, le Tour des Prisons poursuit son chemin. L’objectif de cette initiative est d’obtenir le rappochement des prisonnier.e.s basques dispersé.e.s dans les prisons françaises, la libération des prisonniers gravement malades et l’application des libérations conditionnelles. La délégation est en train de multiplier les contacts avec des responsables de l’Administration Pénitentiaire, des acteurs politiques et sociaux et de trouver un intérêt de plus en plus grand de la part des médias français, locaux et nationaux.

Cette marche organisée par Etxerat, Bagoaz et Sare est en train de réaliser un parcours passant par 20 prisons et 8 grandes villes françaises et sera reçue à la gare Montparnasse le 9 décembre à midi, comme préalable à la manifestation « Orain presoak ». Nous, familles et ami.e.s de prisonnier.e.s, exilé.e.s et déporté.e.s politiques basques serons présent.e.s dans cette manifestation.

Nous les voulons vivant.e.s et à la maison !

 

ARABA
Gasteiz
Kutxa kalea 7
Tel. 945 123 238
C.P. 01012   Gasteiz
BIZKAIA
Bilbo
Sarrikoalde, 3 behea
Tel. 690 622 598
C.P. 48015   Bilbo 
GIPUZKOA
Hernani
Perkaiztegi Kalea 11/13
Tel: 943 335 900
C.P. 20120  Hernani 
NAFARROA
Iruñea
Nabarreria kalea 15 2º Ezk
Tel: 948 227 054
C.P. 31001  Iruña 
Asistencia Familiares y Amigos
Estado Español
943 335 900
Estado Francés
943 333 061
Coordinación
943 335 044 

  

Casino sites http://gbetting.co.uk/casino with welcome bonuses.