Etxerat

À l'occasion du dixième anniversaire d'Aiete, nous espérons que l'harmonie politique et sociale majoritaire permettra de progresser vers la résolution et la convivialité

ETXERAT (19-10-2021). Nous tenons à faire faire une brève réflexion sur la succession d'événements qui se sont déroulés dans le cadre de ce dixième anniversaire de la Déclaration d'Aiete, et manifester notre espoir que l'harmonie politique et sociale majoritaire parviendra à prendre les mesures nécessaires pour avancer définitivement vers résolution, la convivialité et la paix.

Etxerat souhaite souligner le ton général et les importantes contributions dans la Conférence Internationale d'Aiete, à laquelle nous avons participé, dans le sens de proposer un contexte de débat serein, en accord avec les temps nouveaux, et propice à ce récit à multiples facettes qui nous aidera à avancer. Nous tenons également à souligner la valeur de la Déclaration du 18 octobre de la gauche indépendantiste basque.

Etxerat propose depuis longtemps la reconnaissance de la souffrance de toutes les victimes du conflit, de toutes sortes, et c'est également ce que nous avons proposé dans notre déclaration publique de mars 2019, précisément parce que nous connaissons aussi de première main la douleur des familles et des proches des 16 victimes mortelles et du millier de blessés causés par la dispersion depuis plus de trois décennies.

Il n'est pas non plus possible de reporter, même pas un jour de plus, la fin de la politique pénitentiaire d'exception, parce que le maintien de l'exceptionnalité pénitentiaire et l'impossibilité pour les exilés et les déportés de revenir continuent à bloquer le chemin que ce pays doit encore suivre vers la résolution et la convivialité. Nos proches emprisonnés ont commencé leur parcours juridico-pénitentiaire il y a quelque temps en vue de la liberté et de la réintégration, et ils et elles ont montré leur engagement dans la nouvelle ère. Il est maintenant inévitable de débloquer cette situation.

aiate.jpeg