Les femmes prisonnières, de retour chez elles (Dernier vendredi)

ETXERAT (25-11-2022). Sept autres prisonnier.e.s arrivent ces jours-ci dans les prisons d'Euskal Herria, ce qui nous rapproche un peu plus de la fin définitive de la dispersion et de l'éloignement. 

Comme à chaque fois qu'un rapprochement a eu lieu, nous le célébrons, car c'est une bonne nouvelle après tant d'années de violations des droits et d'application de mesures de vengeance.

Cependant, il reste encore un long chemin à parcourir avant que ceux qui sont encore emprisonnés dans les prisons de la périphérie d'Euskal Herria, et les 12 qui restent à Lannemezan et Reau, ainsi que les 25 exilés et les cinq déportés, ne rentrent à Euskal Herria. Il y a tout juste une semaine, Ihintza Bidart, la compagne du prisonnier Xabier Goienetxea, a été impliquée dans un accident de la circulation, bien qu'elle n'ait heureusement pas été blessée, alors qu'elle revenait de la prison de Lannemezan. Nous devons mettre un terme à cette situation une fois pour toutes.

Engagement, mobilisation et travail. C'est la formule à appliquer dans ce nouveau cycle que nous entrons, afin de mettre un terme définitif à la situation exceptionnelle, en commençant par débloquer la progression des grades et les autorisations de permis que l'Audience nationale espagnole est déterminée à stopper.

Ils empêchent les critères des commissions de traitement des prisons, c'est-à-dire ceux qui connaissent le mieux les circonstances et l'évolution de chaque prisonnier.e, de prévaloir. Ils opposent leur veto aux décisions légalement motivées de la Justice du Gouvernement basque concernant l'octroi de troisièmes grades. Ils ne tiennent pas compte du critère selon lequel les décisions concernant les prisonnier.e.s basques doivent être prises par le tribunal naturel le plus proche. Nous tenons à embrasser Joseba Arregi et sa famille, ainsi que les sept autres prisonniers basques qui ont dû retourner en prison en raison d'une décision d'une Audiencia Nacional qui agit comme un bélier du lobby déterminée à continuer à punir les prisonnier.e.s basques, en termes de vengeance.

Mais ils ne vont pas nous faire regarder en arrière. Nous voulons le répéter une fois de plus. La société basque a de nouveau réussi. Nous sommes mieux qu'il y a quelques années. La situation des prisonnier.e.s et de leurs familles s'est considérablement améliorée, et cela a été possible grâce à la poussée de la société civile, des agents politiques et sociaux. Et nous continuerons à nous mobiliser dans les rues.

C'est précisément aujourd'hui, à l'occasion de la Journée contre la violence à l'égard des femmes, que nous nous sommes mobilisées dans de nombreux endroits d'Euskal Herria avec le mouvement féministe et que nous avons affirmé que le caractère patriarcal de la prison, du système pénitentiaire, inflige également aux femmes emprisonnées une double peine, celle d'être des femmes et celle d'être des détenues.

D'autre part, la semaine prochaine, à Iruñea, nous nous souviendrons de la victime de la dispersion Sara Fernández. Le 10 décembre, Etxerat réclamera à Gasteiz les droits de l'homme des prisonnier.e.s et, ce même jour dans l'après-midi, à Durango, Sare organise une manifestation contre les régression des grades. Les mobilisations se poursuivront pendant la période de Noël et, le 7 janvier, ce sera l'heure de la grande manifestation à Bilbao, #etxeanbideagertu, sur le chemin jusqu'à ce que tous les prisonnier.e.s, exilés et déportés basques puissent achever le processus de retour chez eux.

--------------------------

Plus de 3 000 personnes ont manifesté hier, le dernier vendredi de novembre. Voici les manifestations qui ont eu lieu hier et dont nous avons reçu des informations:

Amasa-Billabona 85; Anoeta 23; Lizartza 33; Ermua 39; Beasain 58; Soraluze 56; Hernani 115; Berastegi 14; Orozko 22; Elgoibar 30; Bilbo 70; Sopuerta 26; Oiartzun 39; Itziar 15; Zeberio 31; Sopela 45; Larrabetzu 77; Zumaia 60; Zarautz 80; Ordizia 85; Leioa 72; Urduliz 9; Irura 18; Gasteiz 350; Lezo 25; Tolosa 65; Agurain 50; Laudio 22; Usurbil 74; Etxarri-Aranatz 61; Deba 45; Mendaro 8; Irurtzun 15; Durango 48; Lasarte-Oria 82; Ibarra 39; Muxika 13; Gernika 56; Legazpi 35; Zornotza 42; Amurrio 60; Erandio 36; Antzuola 20; Azkoitia 42; Astigarraga 16; Zegama 15; Algorta 80; Areso 9; Plentzia 27; Ugao 48; Betelu 13; Zaldibar 30; Arrigorriaga 40; Basauri 52; Donostia 49; Romo-Itzubaltzeta 54; Bermeo 28; Portugalete 27; Busturia 14; Bergara 100; Maeztu 25.

Etxera bidean gertu! etxera!