Nous embrassons chaleureusement Jakes Esnal, Ion Kepa Parot, et leurs familles

ETXERAT (22-9-2022). Nous tenons à exprimer notre joie pour la mise en liberté conditionnelle des prisonniers politiques basques Jakes Esnal et Ion Kepa Parot. Nous les embrassons tous les deux, ainsi que leurs familles et leurs proches.

Jakes Esnal ziburutarra 72 urte beteko ditu datorren abenduan eta 32 urte eta erdi zeramatzan espetxean. Azken urteetan Lannemezaneko espetxean, hain justu. 2020ko maiatzetik aske egon beharko luke fiskaltzak auzitegiaren erabakia blokeatu ez balu.

Le ziburutarra Jakes Esnal atteindra l'âge de 72 ans en décembre prochain et est en prison depuis 32 ans et demi, ces dernières années, à la prison de Lannemezan. Il aurait dû être liberé depuis mai 2020 si le parquet n'avait pas bloqué la décision du tribunal. Ion Kepa Parot est âgé de 71 ans et a passé 32 ans et demi en prison, les dernières années à Muret. Dans son cas, le parquet antiterroriste a fait appel de la libération que le tribunal d'application des peines (TAPAT) avait approuvée en juin dernier. C'était l'audience pour la sixième demande de libération conditionnelle.

Après la libération de Ion Kepa Parot et de Jakes Esnal, il n'y a plus de prisonnier.e.s d'Ipar Euskal Herria dans les prisons françaises. Unai Parot, le seul prisonnier originaire d'Ipar Euskal Herria, arrive désormais à la prison de Zaballa où il continuera à purger sa peine.

Nous saluons la fin du blocus basé sur la vengeance maintenu par le parquet antiterroriste et nous espérons que, tôt ou tard, le blocus mantenu en Espagne, qui empêche l'application de la législation ordinaire aux prisonnier.e.s basques, prendra fin.