Trois anciens déportés politiques sont rentrés en Euskal Herria

ETXERAT (15-9-2022). Les anciens déportés Emilio Martínez de Marigorta, de Vitoria, et Félix Manzanos Martínez, d'Ugao, sont rentrés chez eux du Cap-Vert (3 700 km). L'Espagne les y avait transférés en 1989, depuis l'Algérie, après l'échec des négociations entre l'ETA et le gouvernement espagnol.

Manzanos et Martínez de Marigorta ont passé 33 ans dans cet archipel situé dans la mer Atlantique africaine.

Iñaki Rodríguez Muñoa a été arrêté en France en 1985, puis confiné et déporté au Cap-Vert en 1986. Un an plus tard, Rodríguez s'installe à Cuba (7 500 km). Il est en déportation depuis 36 ans. Trois de moins ! Bienvenue !

Depuis le début des déportations politiques à la fin des années 1980, 70 citoyen.e.s basques ont été déporté.e.s, dont 12 sont morts pendant la deportation, loin d'Euskal Herria. Il y a encore cinq déportés politiques basques, deux à Cuba : José Ángel Urteaga Martínez et Josu Abrisketa Korta; deux autres au Cap-Vert : Tomás Linaza Etxebarria et José Antonio Olaizola Atxukarro; et Eugenio Barrutiabengoa Zabarte, qui est au Venezuela.

Cette dure situation subie par les personnes déportées pendant des années a été payée et continue de l'être par leurs proches, des proches de déportés contraints pendant des années de parcourir des milliers de kilomètres pour maintenir le lien affectif.

Il est temps que les 5 déportés et les 24 exilés politiques restants reviennent en Euskal Herria !

Nous les voulons à la maison et en vie !